La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La santé des enfants 

 

 

 

L'alimentation des enfants 

 

L'alimentation alcaline 

L'alimentation est à la base de notre santé et les enfants n'en font pas exception. Les enfants tout comme les adultes sont susceptibles de développer un terrain plus acide si leur alimentation est plus pauvre en aliments alcalinisants et minéralisants et plus riches en aliments acides et acidifiants. Une alimentation riches en produits laitiers, en sucre raffinés, en produits raffinés, en aliments acides, en gras raffinés ou cuits, en aliments dépourvus de nutriments peut nuire à l'équilibre du terrain. L'alimentation de type occidental industrialisé conjuguée à la sédentarité, la télévision, les jeux vidéo vont favoriser très tôt un terrain acide, déminéralisé (carie dentaire, douleurs de croissance, mucus, système immunitaire affaibli, infections à répétition...).  Favoriser une alimentation alcaline est une bonne idée tant pour la santé des enfants que dans une perspective de prévention pour l'âge adulte. 

 

•    Un Américain moyen ne consomme que 1-/12 portion de légumes et aucun fruit lors d’une journée typique
•    Les Américains dépensent 90 % de leur argent en aliments traités
•    Des problèmes similaires existent au Canada
3
 
 
La glycémie 
 
Les enfants qui mangent un déjeuner qui comprend à la base des bons gras et de bonnes protéines ont des chances de mieux réussir à l'école que des enfants qui commencent leur journée avec un petit déjeuner riche en sucre avec des céréales sucrées. La glycémie est un facteur déterminant. 
 
L’ajout de gras (beurre de noix crus, huile de lin) à des céréales à grains entiers par exemple aide à équilibrer la glycémie. On peut aussi ajouter aux céréales, des mélanges de graines concassées agrémentées de fruits secs pour un petit gout sucré.  Il y certains beaux produits de ce genre sont offerts dans certaines épiceries naturelles ou au rayon des produits santé. Les protéines sont aussi très importante pour réguler la glycémie, elles ont aussi bien d'autres avantages. Les poudres protéinées sont aussi une belle alternatives.  Pensons que l'hypoglycémie qui a de nombreuses conséquences sur la santé des enfants dont comportementales. 
  
  
Le sucre 
 
Le sucre est partout, particulièrement et malheureusement, encore plus dans les aliments pour enfants...
 

  

Pour réduire leur consommation de sucre

  • Remplacer les boissons sucrées (laits et eaux aromatisés, boissons fruitées, jus, etc.) par de l’eau ou des laits végétaux natures. Vaut mieux ajouter soi-même un peu de miel et de doser et tenter d'habituer les enfants progressivement. 
  • Opter pour des céréales à déjeuner moins sucrées (comparer les tableaux de valeur nutritive) ou mélanger une sorte plus sucrée avec une autre qui l’est moins pour habituer tranquillement l'enfants. 
  • Limiter les yogourts à boire, plus sucrés que les autres yogourts surtout en fin de repas. 
  • Opter pour des produits nature (ex.: yogourts, gruaux), dans lesquels on ajoute soi-même les fruits et l’agent sucrant (miel, sirop d’érable).
  • Privilégier les compotes et les purées non sucrées et soyez vigilants, lisez la liste des ingrédients. 
  • Remplacer les collations et les desserts du commerce par des versions maison, en réduisant les quantités de sucre mais aussi en choisissant de meilleures sources (fruits séchés, miel....). 
  • Éviter les fruits en conserve: les fruits frais, fruit surgelés et fruits séchés sont vraiment mieux. 
  • Modifier l’habitude d'un dessert sucré après chaque repas, en fin de compte, ce n'est pas une bonne habitude et ce n'est pas non plus nécessaire. 
  • Être un modèle en réduisant soi-même sa consommation de sucre. 

  

Attention aux aliments chimifiés et aux additifs
 
Quand on parle d'aliments traités, transformés, on parle d'aliments dévitalisés, pauvres en nutriments mais riches en additifs. Les produits chimiques sont une des choses qui nuisent le plus à la santé et à celle des enfants. Lisez les étiquettes et évitez les aliments qui contiennent des additifs chimiques, y compris des saveurs artificielles et « naturelles ». En fait on dit souvent d'éviter les aliments dont on n'est pas capable de prononcer les ingrédients!  Elles affectent et irritent le système nerveux des enfants, augmentent la porosité (perméabilité intestinale) et nuisent à la flore bactérienne, etc. Si vous avez des enfants particulièrement agités, ayant des difficulté de focus et de concentration... pensez au sucre mais aussi particulièrement aux colorants et arômes artificiels. 
 
 
Les protéines 

Les protéines de qualité en apport suffisant sont aussi un aspect important à regarder. Les glucides et les gras sont les carburants de notre corps, ils produisent de l'énergie. Les protéines quant à elles représentent les matériaux de construction de tous les systèmes structurels de notre corps. Les enfants qui sont en croissance doivent recevoir les apports nécessaires à leur besoin, c'est très important. Quant on parle de protéines, on parle  par exemple des oeufs, de la viandes, poissons, légumineuses, soya (comme le tofu) mais aussi les graines (amandes, graines de chia, graines de chanvre, graines de citrouille, le quinoa...), etc. On peut penser aussi aux poudres protéinées à base végétale ou de petit-lait (intéressantes pour le système immunitaire) ou autres protéines à base végétale. Je préfère éviter les produits laitiers pour plusieurs raisons.  Voir les clés d'une alimentation alcaline >

 

 

Les vitamines 

Lorsque l'on traite les aliments ils perdent une partie de leurs vitamines. Elles sont aussi perdus lors du transport et de l’entreposage et évidemment dans les cuissons. On dit que la plupart des Nord-Américains manquent aussi de vitamines naturelles. L'astuce est de miser abondamment sur les légumes, ne pas trop les cuire et ajouter les crudités. Les fruits frais, en quantité raisonnable, apportent également de belles vitamines. 
 
Par exemple, le manque de concentration, les sauts d'humeur, envies de sucres, insomnies, hypoglycémie, sensibilités accrues, nervosités peuvent être des signes de carence en vitamine B. 
 
 
Les minéraux 
 
La teneur en oligo-éléments des aliments a décliné de façon constante et importante lors des 100 dernières années. En plus, les aliments raffinés contiennent encore moins de minéraux... La carie dentaire et les problèmes d’articulations sont des signes d’un manque de minéraux. Cela peut être causé par une alimentation acidifiante dépourvue de bons minéraux alcalinisants. 
 
Les carences en minéraux s'expriment par : insomnie, cheveux et ongles secs et cassants, fatigue, hyperactivité, carie dentaire, etc. 
 
Les acides gras
 
Les enfants ont besoin de gras (de bons gras). Pour la santé du cerveau et du système nerveux, pour le bon fonctionnement des hormones et de l’immunité, pour réduire les fringales de sucre, pour fabriquer les membranes cellulaires, pour nourrir le coeur, pour conserver leur petite peau douce, pour tenir leur corps au chaud, les gras sont nécessaire. Mais à ce chapitre, tous les gras n'ont pas les mêmes bienfaits. Il faut recourir au gras crus, de bonne qualité, non raffinées (première pression à froid).  Les noix crues sont aussi des belles sources d'acides gras de bonne qualité. 
 
Il est de plus en plus difficile de combler naturellement par l'alimentation nos besoins en acides gras essentiels oméga 3. Ces acides gras doivent obligatoirement provenir d'un apport externe, le corps ne les fabrique pas. Ceux-ci ont plusieurs rôles fondamentaux pour notre organisme au niveau immunitaire et nerveux notamment. Ce sont des acides gras essentiels pour le développement du cerveau. Penser à la supplémentation est dans la majorité des cas une très bonne idée. Les principales sources d'omégas 3 sont : les huiles de poisson, les huiles de graines de lin, de chanvre. 
 
Les mauvais gras à éviter sont les gras des fritures, les huiles hydrogénées, les shortening, les margarines même faites d'huiles végétales (elle sont hydrogénées et fabriquées à partir d'huiles raffinées et donc chauffées ou cuites), les gras trans. 

 

Les suppléments au besoin 

Parfois les enfants sont difficiles lorsque vient le temps de manger et n'obtiennent pas tous les nutriments dont ils ont besoin pour leur petit corps en croissance.  Des suppléments de grande qualité, calibrés sur leurs besoins, peuvent aider à combler certaines carences : vitamines, minéraux, oligoéléments, protéines, acides gras essentiels.

 

Quelques conseils 

  • Montrez l’exemple : améliorez votre propre alimentation avant de tenter de changer celle de vos enfants.
  • Faites de meilleurs choix en achetant des versions meilleures pour la santé des aliments favoris de vos enfants.
  • Ne gardez pas de « malbouffe » dans votre maison, sauf pour des occasions spéciales.
  • Concentrez-vous sur le positif : enseignez aux enfants pourquoi ils devraient manger des aliments santé plutôt que de leur nommer des aliments à éviter. 
  • Utilisez des suppléments pour compenser pour les mauvais aliments parfois consommés par vos enfants et les carences. 
  • On dit qu'il peut prendre jusqu'à plus de 20 tentatives ou initiations pour s'habituer à un nouvel aliment.... Donc,  il ne faut pas s'acharner certes, mais il ne faut pas non plus se décourager. Le goût ça se développe et les goûts des enfants peuvent changer, il faut s'adapter.  
  • Quand c'est coloré et bien présenté, c'est plus attrayant pour les enfants. 
  • C'est plus facile d'introduire un nouvel aliments à la fois, on ne change pas des habitudes du jour au lendemain, surtout si l'on veut le faire sur une base durable.

  


 

 

Le stress et les émotions 

Les enfants, comme les adultes, peuvent aussi être stressés. Le stress affaiblit le système immunitaire et fait donc augmenter les chances de tomber malade mais aussi il rend aussi plus difficile la tâche de se concentrer à l’école. Tout comme chez l'adulte, le cortisol augmente avec le stress et détruit les cellules cervicales. 
 8
On parle régulièrement et de plus en plus du lien entre la santé physique et la santé émotionnelle.
 
Pour chaque émotion, le corps génère une hormone ou une substance chimique particulière. Même une simple perception de danger ou de peur va déclencher une réaction en chaîne de changements neurologiques et hormonaux afin de mettre le corps en état d’alerte. Le cœur bat plus vite; il y a plus de sang, de cholestérol et de sucre qui circule dans le sang; l'estomac va secréter de l’acide chlorhydrique; certaines hormones vont être libérées pouvant affaiblir par exemple le système immunitaire. Ce type de stress avancé peut donc avoir maintes conséquences et surtout avec le temps, il peut entraîner des problèmes plus chroniques comme des troubles gastro-intestinaux, une glycémie anormalement élevée, voir de l’insomnie ou même différents problèmes de comportement. C'est donc quelque chose à ne pas laisser aller! 
 
Quand on parle de stress, on parle d'émotions en déséquilibre qui peuvent prendre différentes formes comme la peur, l'insécurité, la timidité et le manque de confiance en soi, le sentiment d'injustice, la difficulté à surmonter des périodes de transition, suite à des chocs, de la frustration, de l'impatience, de la colère.... toutes ces émotions nuisent à la santé émotionnelle des enfants et aussi à leur santé physique, à leur système de défense.  Les Fleurs de Bach constituent tellement une belle approche naturelle pour aider à rétablir cet équilibre et elles ne comportent ni effets secondaires, ni accoutumance. 
 
 
Le sommeil 
 
Des études ont démontré que même un manque partiel de sommeil a un effet significatif sur l’humeur. Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie ont découvert que des patients qui étaient limités à 4,5 heures de sommeil chaque semaine pendant une semaine disaient se sentir plus stressés, plus colériques, plus tristes et mentalement épuisés. On en a tous fait l'expérience à un moment ou à un autre! 

Les cellules de notre corps se réparent lors du repos, surtout lors du sommeil profond (le REM). Un manque de sommeil de qualité peut avoir un impact sérieux sur la santé. Les enfants ont besoin d'heures de sommeil suffisantes mais aussi d'un sommeil de qualité. Encore là, les Fleurs de Bach sont d'un précieux secours pour les enfants qui ont de la difficulté à s'endormir, qui sont agités, font des cauchemars... 
 
L'exercice et l'oxygénation 
 
Nos enfants souffrent de plus en plus de stress... La nature, le soleil, l'exercice aident à réduire ce stress et l'acidité et sont indispensable pour maintenir un bon équilibre et une bonne santé. L'air pur extérieur permet d'oxygéner nos cellules et l'oxygène est nécessaire aux cellules pour bien faire leur travail. 
 
 
 
L'hydratation 
 
Boire de l'eau, bien s'hydrater est aussi important pour les petits que pour les grands:  
  • Permet de disposer d’une peau en santé (peau bien douce et non sèche)
  • Permet d'éliminer les toxines
  • Enrobe et lubrifie les articulations et les muscles
  • Permet d'avoir plus d’énergie et de vigilance et une meilleure concentration 
  • Permet une meilleure régularité et élimination (si votre enfants est constipé, vérifier d'abord s'il boit suffisamment!)
  • Normalise la température corporelle
  • Permet aussi de brûler plus de graisses et de développer plus de masse musculaire

Les boissons gazeuses ne permettent pas de s'hydrater.

La carbonation (les bulles ou le pétillant des boissons gazeuses) réduit le taux d'oxygène dans le sang! 

Il faut aussi être prudents avec les jus et se rappeler que même les jus de fruits pures à 100% contiennent beaucoup trop de sucre. Il sont à consommer avec modération.

L'eau demeure la plus façon de s'hydrater, mais on peut rendre le tout intéressant en l'aromatisant avec de la chlorophylle liquide par exemple (qui a de nombreuses vertus pour la santé en plus), ou encore en y déposant des petits fruits.  Bon aussi évidemment, les jus de légumes avec lesquels ont peut aussi ajouter des fruits frais à l'extracteur qui permettent d'aller chercher de bons minéraux et de belles vitamines ! 

 

 

 

 

 

 

 Nous joindre

Par courriel : info@nourrirtasante.ca         

 Téléphone en tout temps (cellulaire) ; 418.321-2429           Clinique : 418.668-4440 

Clinique Alma (Clinique d'acupuncture | Naturopathie et Massothérapie)  : 75 Boul. St-Luc Alma, G8B 6W7 (Place St-Luc) - Stationnement réservé a l’arrière 

Également Clinique St-Félicien (ATMA Espace Santé) : 418.679.8688